Beaujolais Nouveau – Novembre 2015

Chers militants, chers sympathisants,

Nous vous invitons au traditionnel Beaujolais nouveau des Républicains de Montréal.

Jeudi 19 novembre 2015, à partir de 18h30

Résidence privée
1190 rue William
Montréal, QC H3C 1R1
(métro Bonaventure)

Cet événement que vous appréciez, sera l’occasion non seulement de partager un moment chaleureux, tout en échangeant sur la politique française, mais également de vous faire quelques annonces.

Dans le but d’organiser au mieux l’événement, afin de vous préparer suffisamment de bouteilles et d’apéritifs, nous vous invitons à confirmer votre participation par courriel à contact@republicainsmontreal.fr.

En espérant vous compter nombreux le jeudi 19 novembre.

Très amicalement,

Sarah Takforyan
Déléguée de la section des Républicains de Montréal

Michaël Pilater
Responsable des Jeunes Républicains du Canada
Conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger

Publié dans Activités et évènements | Commentaires fermés sur Beaujolais Nouveau – Novembre 2015

Rentrée les Républicains – Septembre 2015

Les Républicains ont lancé l’année 2015-2016 à la pâtisserie française Duc de Lorraine à Montréal. Cet événement a été l’occasion d’annoncer la création d’une section « Jeunes Actifs » qui sera pilotée par la déléguée consulaire Aurélia Le Tareau.
Par ailleurs, Michaël Pilater a précisé les détails de la future primaire qui sera organisée en novembre 2016, et qui permettra même depuis l’étranger, de choisir le candidat de la droite et du centre à la prochaine présidentielle de 2017.
La fin de la réunion a été marquée par un débat sur l’actualité française, et notamment la question migratoire en Europe.
Liens: FacebookPresse
12095079_700948636705910_1986974379854807401_o 12068814_700948650039242_2828354382597888869_o
Publié dans Activités et évènements | Commentaires fermés sur Rentrée les Républicains – Septembre 2015

Valérie Boyer à Montréal – Mai 2015

Les Républicains de Montréal et les Jeunes Républicains ont reçu la députée de Marseille Valérie Boyer.
Nous avons pu échanger avec elle sur l’actualité française, mais également sur l’égalité homme-femme en politique et discuter de la loi Macron.

Valerie Boyer Valerie Boyer 2

Publié dans Activités et évènements | Commentaires fermés sur Valérie Boyer à Montréal – Mai 2015

Alain Juppé à Montréal

juppé-officiel13x19

Frédéric Lefebvre, député des Français d’Amérique du Nord, ancien Ministre

Michaël Pilater, conseiller consulaire et à l’AFE

Sarah Takforyan, responsable de l’UMP Montréal

vous invitent à rencontrer Monsieur ALAIN JUPPÉ, Ancien Premier Ministre et Maire de Bordeaux

Le 28 avril à 16h,

LIEU

Résidence Privée
1190 rue William
Montréal, QC H3C-1R1
Canada
(métro Bonaventure)
Google map and directions

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE :

Publié dans Activités et évènements | Commentaires fermés sur Alain Juppé à Montréal

Infolettre – Mars 2015

Visite de Jean Rottner – Mardi 24 mars

1j

En visite à Montréal dans le cadre des conférences sur la ville intelligente, M. Jean Rottner a souhaité rencontrer les militants et sympathisants de notre section, afin de partager sur l’actualité si chargée en France. Ce sera également l’occasion de discuter de l’avenir de notre parti avec M. Rottner, en sa qualité de secrétaire national.

La rencontre se tiendra au Café Républiquemardi 24 mars à 18h30. Vous pouvez confirmer votre présence en répondant à cet email.

Départementales et discussions – Dimanche 29 mars

1k

L’UMP Montréal vous propose de vivre ensemble les résultats du second tour des départementales, suivi d’une discussion concernant le futur de notre parti, les primaires pour les présidentielles de 2017, et les alliances à envisager afin que la droite puisse l’emporter aux prochaines échéances.

L’événement se tiendra le dimanche 29 mars à 15h, à l’Union Française. Vous pouvez confirmer votre présence en répondant à cet email.

Actualité nationale – 1er tour des départementales

Les résultats du premier tour des élections départementales n’est pas vide de sens, loin de là. Les Français rejettent le Parti Socialiste, au pouvoir depuis 2012, ainsi que le FN, qui n’est pas le premier parti de France, comme il aime tant s’en vanter. Avec près de 30% des voix en faveur de notre parti, voilà une preuve de plus, s’il en fallait, que l’UMP est redevenue le parti d’opposition que l’on attendait. Le second tour ne fera que confirmer le travail mis en place par notre Président, Nicolas Sarkozy, depuis novembre 2014.

Retour sur le 11 janvier : que reste-t-il ?

Quentin Benoteau, responsable adjoint des Jeunes UMP de Montréal, en charge de l’animation, revient sur les attentats qui ont bouleversé la vie de nos compatriotes en France entre les 7 et 9 janvier.

« Entre le 7 et le 9 janvier 2015, la France a dû faire face à plusieurs attentats terroristes. Le 11 janvier restera dans l’Histoire de notre pays. Jamais manifestation n’avait connu telle mobilisation. Les Français avaient un message à faire passer, celui que personne, au nom de quelque idéologie que ce soit, ne pouvait attaquer nos lois et nos valeurs. Deux mois après cette tragédie, que reste-t-il du 11 janvier ? Les pouvoirs politiques ont-ils pris la mesure de ce mouvement populaire ? Les Français ont-ils su conserver leur esprit d’unité ? »

Lire la suite…

Une dernière chose

Le travail de reconstruction que j’ai entamé à l’aide de mon équipe en avril 2014 est en marche, et je souhaite remercier tous les militants et sympathisants qui font la vie de notre section locale. Votre présence à chaque événement, mois après mois, en bravant nos froids polaires, est un signe de continuité qui appuie le travail de la section. En souhaitant vous revoir rapidement.

Amicalement,

 Sarah Takforyan                                                                                                  Responsable de section

UMP – Fédération des Français établis hors de France                                                    Section de Montréal, des provinces de l’Atlantique et du Nunavut

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur Infolettre – Mars 2015

Retour sur – 11 janvier, que reste-t-il ?

 

Entre le 7 et le 9 janvier 2015, la France a dû faire face à plusieurs attentats terroristes. Le 11 janvier restera dans l’Histoire de notre pays. Jamais manifestation n’avait connu telle mobilisation. Les Français avaient un message à faire passer, celui que personne, au nom de quelque idéologie que ce soit, ne pouvait attaquer nos lois et nos valeurs. Deux mois après cette tragédie, que reste-t-il du 11 janvier ? Les pouvoirs politiques ont-ils pris la mesure de ce mouvement populaire ? Les Français ont-ils su conserver leur esprit d’unité ?

ob_8d0c5b_img-20150110-142056

Après les attentats, le premier ministre Manuel Valls a réitéré la volonté de l’exécutif de renforcer la sécurité sur le territoire. Il compte y parvenir par l’augmentation du personnel dans la police, 2700 postes sur trois ans, un projet de loi sur le renseignement qui sera présenté prochainement au parlement ou encore l’augmentation du nombre d’aumôniers dans les prisons. L’effort ne semble pas à la mesure des difficultés auxquelles nous devons faire face. Surtout, les réponses apportées s’inscrivent dans un temps beaucoup trop long. Sans doute faut-il aller plus vite : dans une opposition vigilante et constructive, l’UMP a proposé plusieurs mesures aux effets immédiats comme le rétablissement des heures supplémentaires dans la police, ce qui correspond à 4000 policiers à temps plein. Sans doute faut-il aller plus loin : réfléchissons sans tabou à des mesures juridiques pour contrer les nouvelles formes de terrorisme. Le récent avis du Conseil Constitutionnel sur la déchéance de nationalité d’un binational ouvre une porte à la généralisation de ce principe. Soyons clairs, un Français qui part combattre aux côtés de l’Etat islamique ou toute autre organisation destructrice, pour ceux qui prônent la violence à notre encontre, ne peut revenir sans que des mesures exemplaires ne soient prises. Il faut également veiller à ce que les principes religieux enseignés sur les lieux de cultes soient compatibles avec les lois de la République. En ce sens, il est indispensable que tous les imams bénéficient d’une formation (comme cela se fait pour les religions catholique et juive).

Dans cette lutte, il est important de rappeler que la France ne doit pas être seule. La récente attaque au Danemark accrédite l’idée selon laquelle les Etats européens doivent former un bloc. L’Europe met trop de temps pour se doter d’instruments capables de contrôler les réseaux terroristes. Le projet de PNR (un fichier permettant à l’Union européenne de disposer d’informations sur les passagers de vols internationaux transitant par l’Union) est à l’étude depuis 2008. Si le parlement s’est engagé à voter une législation allant dans ce sens d’ici la fin de l’année, l’objectif semble difficile à atteindre tant les blocages et les désaccords sont nombreux. Comme Nicolas Sarkozy, Alain Juppé s’est prononcé en faveur d’une discussion sur l’espace Schengen. Il préconise l’augmentation du budget mis à la disposition de Frontex, l’agence chargée de la protection de nos frontières extérieures communes.
Tout ne peut pas être opposé aux décisions ou absences d’actions des politiques. Il est nécessaire que les Français retrouvent l’esprit d’unité qui les a rassemblés au début du mois de janvier. Depuis deux mois, nous assistons à une forte augmentation des attaques confessionnelles. Les attentats semblent être le révélateur des tensions qui existent au sein de notre société, de tentations identitaires qui nous divisent, de violences urbaines qui se généralisent. Il est essentiel de revoir notre modèle de société. L’éducation, l’engagement, la responsabilité individuelle et collective doivent être les piliers sur lesquels nous devons nous retrouver. Suite aux attaques nous avons tous des devoirs : défendre nos libertés, protéger nos valeurs communes tout en préservant le respect de chacun. Si la France s’engage divisée dans la lutte contre le terrorisme, elle laissera toute la latitude nécessaire à ceux qui souhaitent l’affaiblir.

Que reste-t-il après les attentats du mois de janvier ? Au niveau politique, de nombreuses lenteurs. Majorité et opposition doivent travailler ensemble, faisant fît des indigences partisanes. Nous devons agir avec la rapidité que les multiples formes de terrorisme nous imposent et la lucidité qui nous caractérise. Nous ne pouvons pas regarder la France, impuissants, se fracturer. Les grandes mobilisations des 10 et 11 janvier nous prouvent que quand il s’agit de défendre notre démocratie, les Français sont en capacité de s’unir. Cet esprit de concorde doit devenir un objectif commun. Bien plus qu’un symbole, la formule « je suis Charlie » doit devenir la promesse de l’action, nous le devons à nos 17 victimes et aux 4 millions de Français qui se sont levés pour protéger ce que trop souvent nous avons tendance à oublier : que la République est une et indivisible.

Quentin Benoteau

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur Retour sur – 11 janvier, que reste-t-il ?

Info-lettre – Février 2015

Actualité de la section

Vœux à la section

Vous étiez nombreux à venir à notre événement de rentrée du 20 janvier dernier. Nous avons eu l’occasion de partager sur les différentes actualités du moment autour d’une part de galette. J’étais ravie de voir que beaucoup d’entre vous souhaitent approfondir le débat et les questions, par conséquent nous allons mettre en place des ateliers de travail et discussions.
Retrouvez les photos et la presse

Beaujolais nouveau

Le 20 novembre nous étions une soixantaine à partager le verre de l’amitié et célébrer l’arrivée du Beaujolais nouveau. Il s’agissait d’un événement fort sympathique, à la veille de l’élection de notre président Nicolas Sarkozy.
Retrouvez les photos et la presse

À venir

L’UMP Montréal travaille à l’organisation d’un atelier de débat et discussions qui aura lieu le 29 mars prochain, date importante car il s’agira également des élections cantonales. Nous aurons le plaisir de vous retrouver afin de discuter des résultats de ces élections, mais surtout d’approfondir des sujets qui vous intéressent. Afin de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez m’écrire et proposer des thèmes de discussions qui vous semblent important.

Analyse de la dernière actu : le ni-ni dans le Doubs

Au lendemain de la législative partielle dans le Doubs, l’UMP a reconduit la politique du ni-ni, à la suite du bureau politique. Certains médias ont relevé la très courte majorité grâce à laquelle le ni-ni a triomphé du front républicain. Cependant, la majorité fut respectée et le parti a parlé d’une seule voix, comme l’opposition forte qu’elle se doit d’être. Cependant, comment justifier le ni-ni ? Que signifie-t-il et ou trouve-t-il son origine ? Les dernières actualités politiques nous donnent quelques éléments de réponse…

Lire la suite

Actualités des élus

Le député de notre circonscription a obtenu ces dernières semaines du gouvernement la possibilité de faire renouveler son permis de conduire à l’étranger. Actuellement lorsque l’on vit à l’étranger et que l’on ne possède pas de domicile en France, il est impossible d’obtenir ce renouvellement. Le ministre de l’Intérieur a donné un accord de principe, cela devrait entrer en vigueur dans les prochains mois.
Frédéric Lefebvre, ainsi que notre conseiller consulaire Michaël Pilater, ont regretté l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants français de 1er cycle au Québec, conjointement décidée par les gouvernements québécois et français. Ils ont saisi le Premier ministre Manuel Valls, afin de retarder l’application de cette hausse à l’automne 2016.

Une dernière chose

Notre section est la plus importante d’Amérique du Nord, mais le travail ne fait que commencer et nous avons besoin de vous pour vivre cette aventure pleinement. Votre présence à nos rencontres démontre un vive intérêt pour notre famille politique en général et la section en particulier, et je vous remercie pour cela. Je reste à votre disposition pour toutes questions.

Amicalement,

Sarah Takforyan
Responsable de section

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur Info-lettre – Février 2015

Analyse de la dernière actu : le ni-ni dans le Doubs

Lors de l’atelier/débat des Jeunes Pop de Montréal sur la loi Macron, un sujet est réapparu avec force : quelle stratégie avoir face au Front National ? Quelle attitude adopter lorsque l’UMP n’est pas présent au second tour ? Faut-il voter socialiste, imposer le ni-ni, ou aller jusqu’à voter FN ? Les dernières semaines nous donnent quelques éléments de réponse. Au lendemain de la législative partielle dans le Doubs, l’UMP a reconduit le ni-ni, à la suite du bureau politique. Néanmoins, comment justifier cette position ? Que signifie-t-elle et où trouve-t-elle son origine ? Pendant le conseil national du 7 février dernier, notre famille politique a affirmé son unité d’opposition face à la politique qui menée par le gouvernement, mais aussi face au populisme du FN. Nicolas Sarkozy, Bruno Lemaire, Alain Juppé et François Fillon étaient tous présents lors de ce rassemblement qui cherchait à redéfinir le cadre de notre action, de nos combats mais aussi à rappeler quels sont nos valeurs.

 

Premièrement, l’Union Européenne fut un des sujets majeurs de ce conseil national. L’UMP a réaffirmé sa vision divergente de celle du FN sur ce point. Le rejet de l’Union Européenne n’est pas une position viable car elle ne vise qu’à la destruction d’un projet politique marquant l’histoire d’après guerre. Tout en réaffirmant sa volonté de contrôler et de choisir les flux migratoires, l’UMP remet en cause certaines modalités de Schengen. Contrairement au FN, qui voudrait sa suppression pure et simple, nous souhaitons une évolution de cet espace, qui permet à chacun de jouir d’une liberté de circulation. L’UMP nous rappelle donc nos différences avec le FN : nous ne sommes pas contre les flux migratoires mais pour une régulation de ces flux.

 

Deuxièmement, l’opposition à la politique du gouvernement passe notamment par l’affirmation de valeurs telle que le mérite, la famille ou l’idée de nation française. Or, la nation française unifiée est une question identitaire. Les différents responsables ont rappelé que nous ne voulons pas de communautarisme sur le territoire français. Notre identité n’est pas née ex-nihilo, elle provient de notre histoire qui passe par nos racines judéo-chrétiennes, selon les propos de notre secrétaire général Laurent Wauquiez. En outre, cette notion d’identité française, primant sur les identités religieuses ou culturelles de chacun, ne peut être enseignée qu’à l’école. Xavier Bertrand souligne ce rôle en rappelant que l’éducation passe par la transmission du patrimoine culturel français. L’opposition à la majorité socialiste s’exprime aussi sur les enjeux de sécurité. Alors même que l’actualité porte encore la marque des attentats tragiques du 7 janvier, notre famille politique se doit d’affirmer une position claire, face à cette intrusion violente de la religion dans la société.

 

« Si une personne va faire le Jihad, se former dans un pays étranger, elle ne doit pas pouvoir revenir sur notre territoire »

Xavier Bertrand

 

Nous notons que sur les sujets d’immigration, d’Union Européenne, d’identité et de sécurité, l’UMP a ses propres valeurs et surtout ses différences avec chacun des deux autres partis. Lors d’une législative partielle, le ni-ni se justifie car il revient à une négation des idées politiques des autres partis tout en proposant notre propre définition de la France. Cependant, l’actualité est dominée par un sujet majeur : l’économie. Comment s’illustre le ni-ni dans ce domaine ?

Alors que nos positions économiques se font de plus en plus courageuses, libérales et fortes, le FN et le PS partagent le même point commun, soit le désir de régulation. Par la voix des différents cadres, l’UMP a souligné la nécessité de « libérer les énergies », selon les mots de François Fillon. Lors du conseil national, le consensus s’est défini par l’exigence de simplifier le code du travail.

 

Nos points sembleront logiques à la plupart d’entre nous, et ne s’éloignent guère de la doxa, mais servent à rappeler à chacun pourquoi le ni-ni est justifiable et pourquoi il a été adopté. Non, il ne s’agit pas de stratégie ou de points de forme. Le ni-ni affirme notre détermination sur le fond. Le FN porte des valeurs qui ne sont pas les nôtres et nos différences font que notre parti ne peut faire d’alliance électorale avec celui-ci. Même si le front républicain peut sembler être une exigence, nous avons montré qu’il est aussi une négation de nos propres combats. Histoire et actualité font parfois mauvais ménage et nécessitent un peu d’arbitrage, dans le Doubs le ni-ni était la meilleure option. Les électeurs ont donc eu le choix de leur vote, car les consignes électorales sont largement dépassées.

 

Guillem Leroux

 

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur Analyse de la dernière actu : le ni-ni dans le Doubs

Les voeux de l’UMP Montréal

galette des rois montreal

C’est autour d’une galette des rois que nous nous sommes réunis le 20 janvier dernier afin de présenter les voeux de la section aux militants et sympathisants. Entourées d’une quarantaine de personnes, nous avons pu évoquer l’actualité, encore une fois très chargée par les évènements qui avaient meutris notre pays, au coeur même de notre capitale. Ce fut également l’occasion de discuter de l’actualité parlementaire avec les amendements proposés par Frédéric Lefebvre sur la loi Macron.

Voici un résumé fait par l’Outarde Libérée.

Les photos de l’évènement (Facebook)

Publié dans Activités et évènements | Commentaires fermés sur Les voeux de l’UMP Montréal

Le Beaujolais Nouveau

beaujolais nouveau

Le 21 novembre dernier, nous étions une soixantaine de personnes réunies autour du traditionnel « Beaujolais Nouveau ». Ce fut l’occasion pour les militants et sympathisants UMP de partarger ensemble, un verre de l’amitié. Les discussions étaient chargées de l’actualité politique du moment, notamment l’élection du Président de l’UMP Nicolas Sarkozy quelques jours plus tard.

Le récapitulatif fait par l’Outarde Liberée de notre évènement.

Les photos de l’évènement (Facebook)

Publié dans Activités et évènements | Commentaires fermés sur Le Beaujolais Nouveau